Le Folk Club de Cahors dans la Presse

The Cahors Folk Club was founded in early 2008 by Michel Griffin and Mark Newman. Since its debut in April 2008, it has received a fair amount of press. This is just a selection, arranged in reverse chronological order.
La Vie Quercynoise (novembre 2016)
Autre lieu connu des Cadurciens, Labastide Marnhac et son fameux folk-club, animé par le délicieux Michel Griffin ... Chanteur et guitariste raffiné, il cumule la fonction de M. Loyal, présentant tour à tour les musiciens vrais qui savent charmer leur auditoire ...
Le Folk Club de Cahors déménage (mai 2012)

Le folk-club a demenagé en mai 2012 au château de Labastide Marnhac, et maintenant se produit tous les derniers vendredis du mois. Il y a un programme des concerts à venir sur le page Concerts. Je remercie David Gabella de tout mon coeur, pour son enthousiasme, son dédication, et tout ce qu'il a fait pour le club pendant les quatre années qu'il nous a hébergé au Carré d'Art.

Folk Club de Cahors dans la presse (décembre 2009)
Photo

"Comme tous les derniers vendredi du mois, il y avait foule chez David, au Carré d'Art, pour participer à la soirée Folk Club. Il s'agit d'une sorte de scène ouverte où tous les artistes désirant faire partager leur passion peuvent venir s'exprimer. Michel Griffin et Mark Newman assurent le fil rouge de la soirée. Certains chantent en français des chansons anglaises et inversement, on passe de Francis Cabrel à Sting sans problème, avec ou sans accompagnement, la soirée se termine toujours par un boeuf amical et chaleureux." - La Dépêche du 5 decembre 2009.

Le Petit Journal (10 décembre 2008)7nbsp;[Par Geneviève Marty]
PhotoOn cultive l'art sous toutes ses formes, rue Pélegry, chez David Gabella, le convivial maître des lieux. Ce soir-là [26 novembre 2008], l'espace était dédié à la musique folk, avec Mark Newman et Michel Griffin, d'origine anglaise et guitaristes passionnés, en compagnie de tous leurs amis chanteurs ou musiciens, devant une salle comble composée d'un public franco-anglais averti ! La soirée était bien rôdée. En effet, depuis le mois de mars dernier, ce groupe complice se retrouve dans la charmante galerie-salon de thé une fois par mois. Présentés avec talent et humour, accompagnés avec brio à la contrebasse ou à l'harmonica, les "assemblages" musicaux se succèdent sur scène pour des chansons françaises ou anglophones intemporelles, reprises en coeur par les spectateurs. Michel Griffin, poète jazzy, tour à tour clown ou romantique, dans un français charmant venu d'Outre Atlantique, présente ses propres compositions de sa belle voix grave, douce et chaude, qu'il cultive par ailleurs au sein de la chorale de Cahors. Connu sur les radios anglaises, il est arrivé en France en 2000 "avec le nouveau millésime", et a déjà enregistré 4 CDs.
Le Petit Journal (28 mai 2008)

Ambiance surchauffée, soirée inoubliable ! Le 23 avril dernier, dans l'enthousiasme général, avait eu lieu la première session d'un nouveau folk-club à Cahors, dans la Galerie Carré d'Art, 46 rue Pélégry (entre la place de la Libération et le quai de Regourd). La galerie était noire de monde, et le public a apprécié l'humour, la poésie, les styles variés, et la qualité des musiciens intervenants.

Le folk-club a été créé par deux musiciens britanniques vivant dans la vallée du Lot, Michel Griffin et Mark Newman. Désormais, le quatrième mercredi de chaque mois, ils accueilleront chaleureusement chanteurs, guitaristes, et autres instrumentistes et les invitent à partager musique, pizza et vin rouge.

Le folk-club, c'est l'ouverture aux autres. Toutes sortes de musiciens s'y rencontrent avec une immense spontanéité qui donne ce côté si sympathique et si singulier à ces moments musicaux.

Lors de cette première soirée, on aura pu remarquer l'entente cordiale qui régnait avec la participation de Rick Jones (guitare et chant), George Callaghan (guitare, violon et chant), Brian Harpwood (banjo), Michel Lydiet (chant), Babette Mellac (chant a capella) et Mick Gardiner (harmonica). On retiendra également les prestations magistrales et fougueuses de Mark Newman à la guitare, et la poésie des textes de chansons de Michel Griffin.